Code Lyoko

Code Lyoko
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Vie Parfumée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leo
Admin


Messages : 293
Date d'inscription : 19/08/2007
Localisation : la ou Lili n'est pas!

MessageSujet: Vie Parfumée   Ven 21 Sep - 20:04

-Bonjour, je m’appelle Yumi Ishiyama, j’ai 28 ans et je dirige actuellement la société « Cannelle », grande société réputée pour ses parfums faits à base de cannelle! Je n’aurais jamais cru que dans le passé je puisse faire ce métier, pourtant, petite j’adorais le parfum. A l’adolescence et même avant, je m’en mettais souvent! C’est ma mère qui m’a fait découvrir cela et maintenant j’en fabrique et tout le monde apprécie ces productions. Si je devais résumer ma vie entière jusqu’à maintenant, se serais bien trop long à expliquer. Alors je vais faire court, lorsque j’ai eu mon bac dans un lycée près de Paris, je ne savais pas quoi faire, puis je me suis souvenu de mon importante attirance envers les odeurs, en particulier vers le parfum. Dans mon pays au Japon, on n’y pense pas souvent mais, c’est un pays réputé pour le parfum, alors j’ai fait mes études là-bas, j’ai appris les diverses façon d’obtenir un mélange, traiter une essence à base de fleurs. Puis quand j’ai terminé, je suis allé m’installer à Paris où j’ai bâti ma société. Au début je ne mesurais pas assez l’ampleur que le parfum avait prit comme place dans ma vie, mais maintenant je le réalise. En ce moment, nous créons un parfum à base de pomme je vous le ferais essayer si vous voulez!
-(Interviewer) Oui volontiers, eh bien, je vous remercie infiniment de nous avoir accordé cet interview mademoiselle Ishiyama!
-(Yumi) Tout le plaisir était pour moi!
Les quelques personnes chargés d’interviewer Yumi s’en allèrent en emportant leur matériel. Bientôt, il ne restait plus aucun câble dans le bureau de Yumi. Elle était soulagée d’avoir enfin terminé cet horrible interrogatoire de journaliste. Yumi n’aimait pas beaucoup qu’on pose des questions sur sa vie privée, mais elle devait quand même y répondre car l’image de l’entreprise est entièrement reflétée par son patron. Et le patron c’est Yumi! Yumi qui est bien loin maintenant de tout ses amis et de sa famille qu’elle a quitté pour venir s’installer à Paris. Elle avait bien grandi mais avait gardé sa silhouette très fine de jeune fille. Elle s’était fait poussé les cheveux, ceux ci lui arrivaient jusqu’au ventre. Yumi porte souvent cette robe longue de soie rouge, un cadeau inestimable de sa grand-mère malheureusement décédée. Elle est d’une élégance quand elle porte cette robe, il y a des motifs de fleurs de lys blancs sur la robe qui fait bien ressortir le beau rouge bordeaux du vêtement. Cela faisait maintenant 2 ans qu’elle habitait Paris, rue Bonaparte. Un charmant appartement style japonais avec tout les ingrédients pour qu’elle s’y plaise, portes coulissantes blanches, lits moelleux installés par terre et de l’encens! Jamais Yumi ne passait une journée sans du parfum! Yumi venait justement de rentrer dans son appartement, la mine fatiguée depuis son interview. Elle s’installa rapidement sur le divan du grand salon et alluma la télévision. Mais n’ayant rien de très intéressant sur le petit écran, elle partit en direction de la salle de bain pour prendre une douche. Yumi avait coutume de recevoir la visite de Aelita chaque soir, sa meilleure amie qui ne la quittera jamais. Elle aussi préférait les cheveux longs à présent mais elle n’avait pas trop grandi! Elle aimait bien porter des dos-nu et des décolletés mais très discrets puisque Aelita n’aimait pas trop se faire remarquer. Yumi l’a prit sous son aile et a donc fait les mêmes études qu’elle au Japon. Elle partageait la passion de Yumi, elle était envoûtée elle aussi. Aelita avait été abandonnée par la seule famille qui lui restait, et ça, elle s’en souvient encore, ce qui l’empêche de profiter de la vie au maximum car elle n’est pas assez ouverte aux autres et n’a jamais eu de relations amoureuses à cause de l’abandon de sa seule famille. Au grand désarroi de Yumi qui elle, adore faire la fête, sortir avec des garçons, aller en boîte… Aelita habite deux rues à côté de chez Yumi, un petit appartement bien décoré par les soins de Yumi, et pour cause, c’est elle qui lui a offert cet appartement.
Yumi avait les moyens mais ne le faisait pas savoir, elle savait rester modeste et raisonnable. Chaque soir, Aelita venait manger chez Yumi qui elle, préparait le dîner, car elle était une bonne cuisinière! Et son succès: les arômes! Quoi de plus naturel chez une professionnelle du parfum?
Aelita demeurait toujours triste au fond d’elle, même si on ne le voyait pas. Yumi avait bien conscience de cela.
La société Cannelle fête aujourd’hui ses 3 ans, la solide patronne organise une grande réception dans le bâtiment avec ses proches et tout les gens qui y travaillent. Sa fidèle secrétaire, Sydney la félicite amplement, c’est une jeune femme de 28 ans elle aussi qui prend son travail à cœur et qui aime bien travailler pour Yumi. Elles adorent sortir ensemble le soir! Pourtant très grand, Sydney vient du pays peu commun pour habiter à Paris, l’Autriche. Belle blonde aux yeux bleues, elle travaille à l’entreprise depuis 2 ans. C’est en quelque sorte la confidente de Yumi.
Les jours se suivent et se ressemblent, Yumi doit créer sa nouvelle gamme de parfum, des parfums à base d’essence de fruits! Mais en ce matin du 10 septembre, Yumi reçu un coup de fil qui allait bientôt bouleverser sa vie…
-(Sydney) Cannelle entreprise, que puis-je faire pour vous? Oui, je vois, je vous la passe tout de suite, monsieur? Monsieur Muller.
La secrétaire, Sydney appuya alors sur un bouton, de l’autre côté de la salle se trouvait le bureau de Yumi, son téléphone de bureau sonna, elle décrocha alors.
-(Yumi) Oui?
-(S) Un certain Monsieur Muller demande à vous parler.
-(Y) Très bien passez-le moi.
Sydney appuya alors une nouvelle fois sur le bouton pour passer la communication à Yumi.
-(Mr Muller) Mlle Ishiyama?
-(Y) Elle même.
-(M voix allemande^^) Bonjour, je me présente, Antti Muller, je suis le patron d’une grand entreprise de haute-couture en Allemagne. Je voulais vous demander un service, ou plutôt une sorte de arrangement.
-(Y) Je vous écoute.
-(M) Eh bien voilà, je sors bientôt ma nouvelle collection et je me demandais si il n’y avais pas moyen de lier votre parfum avec mes créations haut de gamme de couture.
-(Y) Je vois et comment s’appelle votre entreprise?
-(M) Et bien, enfin la très renommée Karima Style.
Dès que Yumi entendit ses paroles, elle sauta de sa chaise et ouvrit de grands yeux, elle s’agrippa ensuite à son téléphone.
-(Y) La Karima Style? Mais pourquoi ne pas l’avoir dit plus tôt? Et que contez vous faire avec mes parfums?
-(M) Je voudrais que mes créations sois plus réalistes et mes nouvelles collections vont bientôt sortir et malheureusement je n’ai pas encore tout fini mais avec votre aide je pense pouvoir trouver le petit quelque chose qui me manque. Si cela vous dit nous pourrons aussi collaborer pour que nos entreprises ne forment plus qu’une, une entreprise non seulement consacrée au parfum mais aussi au parfum dans la haute-couture, qu’en pensez vous? Je sais que ma proposition est assez directe mais je pense que vous et moi savons parfaitement que l’alliance de nos entreprises peuvent nous rapporter très gros, imaginez un peu, la 1ère entreprise au monde qui apporte à la fois de la couture dans du parfum!
-(Y) Et bien je suis, impressionnée, je comprends tout à fait vos engagement monsieur Muller. J’approuve vraiment vos idées et si il y a moyen que je puisse vous aider je le ferai sans hésiter!
-(M) Je suis heureux de vous l’entendre dire mademoiselle, je vais envoyer un de mes représentants en France, je lui indiquerai le lieu de la rencontre et il pourra apporter tout cela sous forme de projet, je préfère faire cela en vrai, c’est mieux que de régler cela par un vulgaire coup de téléphone. Je vous rappelais ensuite lorsque l’entretien sera terminé et nous pourrons discuter de tout cela.
-(Y) Oui bien sur pas de problème, quand cela se fera-t-il?
-(M) Hé bien si cela ne vous pose pas de problème, demain matin à 9h?
-(Y) Entendu! Je vois ça avec votre agent alors?
-(M) Voilà et je vous contacterais par la suite!
-(Y) Très bien alors à demain!
-(M) A demain mademoiselle et merci mille fois!
Yumi raccrocha le téléphone d’une main tremblante, Sydney venait d’arriver pour poser des papiers dans le bureau, mais elle se débarrassa vite des papiers et s’approcha de Yumi.
-(S) Alors? Que voulait-il?
-(Y) Je crois bien, que l’on va avoir la promotion du siècle

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codelyokofr.keuf.net
Leo
Admin


Messages : 293
Date d'inscription : 19/08/2007
Localisation : la ou Lili n'est pas!

MessageSujet: Re: Vie Parfumée   Sam 20 Oct - 8:55

NEW:

depuis 1 mois a partir de demain la Fan Fiction n'a pas avançer car il y a des problemes tecnique sur le garçon qui met les Fan Fiction il a besoin de son accolique Jen,vous devais attendre donc!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codelyokofr.keuf.net
Leo
Admin


Messages : 293
Date d'inscription : 19/08/2007
Localisation : la ou Lili n'est pas!

MessageSujet: Re: Vie Parfumée   Dim 25 Nov - 11:31

-(S) Mais c’est merveilleux !
-(Y) Vite, il faut que je prévienne Aelita… s’exclama la jeune patronne toute excitée.
-(S) Vous n’avez qu’à rentrer chez vous, il est bientôt 17h passé.
-(Y) 17h ? Déjà ? Bon, je file alors, je vous fais confiance Sydney ! dit-elle en passant la porte.
-(S) Oui, ne vous en faites pas !

Ainsi, quelques minutes plus tard, Yumi rentrait chez elle, dans son bel appartement. Dés qu’elle ouvrit la porte, cette si douce odeur de cannelle l’envahit. Elle sourit, comblée. A peine eut-elle posé son sac qu’elle s’empara du téléphone pour appeler Aelita. Une voix douce retentit.
-(A) Oui ?
-(Y) Aelita, c’est moi, Yumi !
-(A) Ah c’est toi Yumi ! Ca va ? Tu as l’air heureuse…pas de changement pour ce soir au moins ?
-(Y) Si, tu peux amener du champagne !
-(A) Pardon ? Qu’est-ce qui s’est passé ?
-(Y) J’ai une super nouvelle à t’annoncer !!
La jeune femme aux cheveux roses, elle, était assise sur son canapé, un roman à la main. Elle le ferma et se concentra sur la conversation.
-(A) Quoi donc ?
-(Y) Un représentant d’une entreprise va venir m’apporter un contrat…
-(A) Un contrat ? Quel genre de contrat ? Quelle entreprise ? s’écria la jeune femme.
-(Y) Accroche toi, c’est Karima Style !!!
-(A) Quoi ? Karima ? Ouaaaaaaah, mais c’est super !! Quand vient le représentant ?
-(Y) Demain, 9h, déclara Yumi, souriante comme jamais. Tu te rends compte…m’allier avec Karima Style…c’est tout bonnement magnifique !
-(A) Oui, mais il faut dire que c’est normal…ton entreprise est une vraie merveille tu sais ! complimenta la jeune femme aux cheveux roses.
-(Y) Merci Aelita…
Depuis toutes ces années, les deux jeunes femmes ne s’étaient jamais quittées…leur amitié était unique…et ça n’était pas prêt de s’arrêter…
Plus tard dans la soirée, Aelita arriva chez son amie. Elles s’enlacèrent chaleureusement, Aelita félicitant la Japonaise une fois de plus. Elles s’installèrent de suite à table, savourant le dîner soigneusement préparé par Yumi. Tout était divin dans sa cuisine, tout. Et Aelita l’admirait tant et plus sur ses nombreuses qualités. Elle se rappela alors Ulrich…qu’était-il devenu enfin ? Il ne donnait plus de nouvelles depuis quelques années…Yumi semblait rayonnante mais est-ce que son cœur en faisait autant ? Elle avait 28 ans, était la dirigeante d’une célèbre entreprise de parfum, sa carrière était assurée, elle avait tout pour elle…charmante, intelligente, tout lui souriait. Tout sauf l’amour…
-(Y) Aelita ? Tu es avec moi ?
-(A) Euh oui, oui Yumi, désolée, rougit la jeune femme. Ta cuisine est tellement bonne… je savourais, mentit-elle.
Apparemment, Yumi ne s’en aperçut pas. Elle sourit, la remercia et replongea dans son assiette. Le repas se termina un peu plus tard. Yumi insista pour qu’Aelita reste dormir, et finalement, la soirée se termina en débat. Aelita cherchait un moyen d’aboutir sur les garçons, et miraculeusement Yumi aborda le sujet. Mais pas de la manière que l’aurait voulu son amie…
-(Y) Dis Aelita…tu as revu Jérémie depuis ?
Un silence pesant s’établit entre les deux. Yumi fixait Aelita de ses yeux perçants tandis qu’Aelita fuyait ce regard en baissant la tête. Elle lâcha tout de même un « non » à peine audible.
Yumi hocha la tête imperceptiblement, et ne s’attarda pas plus sur la question. Mais Aelita releva la tête vers elle. Yumi sut alors que venait son tour d’émettre la vérité si blessante.
-(A) Et toi Yumi ?…tu as revu Ulrich ?
Nouveau silence déstabilisant. Yumi fut plus longue qu’Aelita pour répondre. Son regard pétillant avait disparu, et une pointe de tristesse apparut. Elle plongea ce regard pénétrant sur Aelita qui frémit. Elle ne l’avait jamais vu aussi désolée…
-(Y) Non Aelita…j’ai quitté sa vie…depuis longtemps.
Aelita voulut répliquer, lui prouver que c’était faux, mais la jeune femme s’était déjà levé et d’une bise sur la joue de son amie lui souffla un « bonne nuit » avant de monter à l’étage. Aelita soupira. Elle se coucha quelques minutes plus tard, repensant aux garçons qui avaient peut-être fait un trait sur leur vie…

Le lendemain matin fut très dynamique. En effet, grâce à une belle panne de réveil, Yumi était en retard. Normalement, ce n’était pas si grave…mais ce jour là était si capital…
Dévalant les escaliers avec un bruit énorme, elle se rua dans la salle de bain, claquant la porte sans ménagement. Aelita s’éveilla donc en sursaut, le visage endormi, se demandant ce qui se passait. Elle reconnut le salon japonais, et s’appuya d’une main sur la table basse pour se lever. D’un pas fatigué, elle partit préparer le petit déjeuner, certaine que Yumi ne prendrait pas la peine de s’en faire un si celui-ci n’était pas prêt. Une grande journée s’annonçait pour son amie qui sortait justement de la salle de bain. Ses cheveux étaient relevés en une longue queue de cheval fine. Sa tenue était simple mais élégante. Comme toujours. Son visage était frais, et impassible. Mais Aelita devinait dans ses yeux si expressifs de l’anxiété.
Lui tendant une tasse de café, elle la serra dans ses bras.
-(A) Bonjour Yumi ! Comment ça va ce matin ?
-(Y) En pleine forme ! Et toi ?
Aelita la regarda à la dérobée.
-(A) En pleine forme comme au début d’une longue journée avec la signature d’un superbe contrat ?
Yumi éclata de rire.
-(Y) Ca, c’est certain ! Mais il risque de s’en aller si je n’arrive pas à temps !
La jeune Japonaise commençait déjà à se rapprocher de la porte d’entrée. Aelita l’interpella alors et lui demanda d’attendre 2 petites minutes, le temps de s’habiller. Yumi céda et attendit donc, frappant le sol de son pied impatient. Aelita déboula dans le salon, veste et chaussettes à l’envers. Yumi ne put s’empêcher de sourire, essayant de ne pas se moquer.
-(A) Qu’est-ce qu’il y a ? (elle s’observe) oh…attends deux secondes…
La jeune femme s’assit sur le canapé, sous l’œil amusé de son amie. Quelques instants plus tard, les deux femmes pénétraient dans la grande entreprise. Une odeur de parfum emplit les narines des deux amies. Cannelle…quoi de mieux pour vous mettre de bonne humeur le matin ? Yumi, d’un pas d’habitude si léger, se rua en courant dans le grand couloir qui menait au bureau. Le doux rire de Sydney lui parvint avant qu’elle n’entre dans la pièce. Aelita sur ses talons, elle s’arrêta net à la vue de la personne discutant avec la secrétaire. C’était le représentant de Karima Style, sans doute. De dos à la Japonaise, il était parfaitement droit. Ses doigts tapotaient le bureau à côté du quel il se tenait. Sydney remarqua la présence de sa supérieure, qui se recomposa un visage impassible. Déjà l’homme aux cheveux bruns se retournait pour lui faire face…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codelyokofr.keuf.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vie Parfumée   Aujourd'hui à 5:26

Revenir en haut Aller en bas
 
Vie Parfumée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ragout d'agneau parfumé
» Sucre parfumé
» petits parapluies parfumés
» "chantilly" parfumée a la framboise
» Tuto étiquette parfumée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Code Lyoko :: Code Lyoko :: Fan Fiction-
Sauter vers: